Absurdité : les femmes enceintes fumeuses sont officiellement incitées à ne pas arrêter.

Hits: 270

Retour sur l’affaire des « pictogrammes sanitaires » de Marisol Touraine. C’est une « vive inquiétude » que tient aujourd’hui à exprimer la Société Francophone de Tabacologie (SFT). Objet : l’ajout du pictogramme « Femmes enceintes » « DANGER GROSSESSE » sur les boîtes de substituts nicotiniques

– suite à la parution de l’arrêté relatif à l’apposition d’un pictogramme sur le conditionnement extérieur de certains médicaments ou produits. On peut le dire autrement : nous sommes là en pleine absurdité.

« En effet, le traitement de substitution nicotinique est le seul traitement médicamenteux autorisé chez la femme enceinte. Nous sommes tous conscients de la priorité de prise en charge de ces femmes enceintes fumeuses, chez lesquelles ces traitements sont souvent une aide précieuse. L’ajout de ce pictogramme risque d’avoir un impact majeur négatif sur l’acceptabilité et l’observance au traitement par les patientes. »

En toute logique ce pictogramme devait figurer uniquement sur les boîtes de médicaments présentant des éléments indiquant qu’ils sont tératogènes ou fœtotoxiques. Cette information devait être basée sur des données cliniques (à partir de données issues de grossesses exposées) ou des données obtenues chez l’animal.

La SFT rappelle que les substituts nicotiniques sont autorisés chez la femme enceinte en France depuis 1997 (AMM) et qu’ils n’ont pas montré d’effet néfaste pour la grossesse, contrairement au tabagisme.

« Les substituts nicotiniques ne contiennent que la nicotine, alors que les cigarettes et la fumée du tabac contiennent bien d’autres substances toxiques responsables de pathologies obstétricales et néonatales. Dans le résumé des caractéristiques du produit des substituts nicotiniques, aucune phrase ne justifie le « DANGER GROSSESSE » du pictogramme. »

La SFT demande aujourd’hui de revoir en urgence l’opportunité de ce pictogramme sur les seuls traitements autorisés chez la femme enceinte fumeuse. En clair :  retirer au plus vite cette obligation de pictogramme pour les substituts nicotiniques. Où s’adresser pour tenter d’en finir avec l’absurdité ?

 

Source : Absurdité : les femmes enceintes fumeuses sont officiellement incitées à ne pas arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *